Jakarta : une capitale moderne

5/21/2019

      


Encore un article avec pas mal de retard, vous excuserez mais c'est toujours compliqué de se poser pour écrire.

Aujourd'hui, je viens vous parler de Jakarta, cette énorme ville en Indonésie qu'on a pu découvrir avec Marion du 26 février au 3 mars.

Après la Thailande en décembre, c'est la deuxième fois pour moi en Asie.
Cette fois ci, direction Jakarta, la capitale de l'Indonésie.
Ce n'est pas une destination dont les gens parlent en général, c'est surtout Bali qui est mis en avant et il y a un côté positif, c'est que ce n'est pas touristique.

En partant, on s'attendait à une ville style Bangkok, mais on était pas plus wow que ça.
On ne s'était jamais renseignée, c'était pas dans notre bucket list des choses à faire, mais la curiosité avant tout non? C'est comme ça qu'on apprend sur la vie et surtout sur les autres.



Après 14h de vol et des têtes éclatées, on arrive à Jakarta.
Donc on est à l'autre bout du monde, où tout est différent et mon dieu qu'est ce que ça fait du bien!
Il fait chaud, on respire à peine parce que c'est très pollué, on va pas se mentir, comme beaucoup d'endroit en Asie. Petite carte téléphonique en poche pour avoir internet (un passeport et un paiement de 70000 IDR environ pour 10go d'internet, ce qui n'est rien en euro) et let's go pour découvrir la ville.
La monnaie là bas est la roupie indonésienne (IDR), donc comment vous dire que ça ne coute pas grand chose lorsqu'on compare avec l'euro.


Jakarta, une capitale moderne :

      


On est ici avec l'Ambassade d'Indonésie et l'office de tourisme, donc une team super cool qui est là pour nous faire découvrir la ville et ses alentours, mais surtout la gastronomie. On a mangé pour 10 ans, mais qu'est ce que c'était bon!
Je vous ferai une petite liste des restaus qu'on a pu découvrir en fin d'article, comme ça sera plus simple pour les retrouver.

Nous sommes au Mandarin Oriental pour le séjour, excepté une nuit exceptionnelle dans un endroit hors du temps, mais ça vous en saurez plus quelques lignes plus loin. Ne précipitons pas les choses voyons les enfants.

Notre hôtel se situe en plein milieu des buildings et dans le quartiers des ambassades. Personnellement je ne pensais pas que Jakarta était une ville aussi moderne et économique. On retrouve vraiment tous les grands magasins qu'on peut retrouver dans les grandes capitales, des buildings avec des bureaux sans doute comme à Dubai. Mais à côté, vous avez le charme de l'Asie, avec tous les Tuk Tuk, les petits chariots de bouffe, la circulation dense, la verdure.
Très honnêtement, avec Marion on adore se balader et se perdre dans les rues pour découvrir des spots, mais ce n'est pas le quartier le plus intéressant pour ça, il n'y a pas grand chose pour être honnête, excepté des ambassades.  Par contre, gros coup de coeur pour les arrêts de bus que je trouvais juste incroyables, et la ville est d'une propreté incroyable!

      


Jakarta est une ville vraiment gigantesque, il y a des choses à voir plus en provinces, des temples est.. ce qu'on ne retrouve pas vraiment dans la ville. On pensait pouvoir visiter quelques temples, mais en réalité il fallait faire 8h de route pour voir le temple le plus intéressant. J'aurais aimé me balader dans un marché typique que j'avais vu en passant en voiture, malheureusement nous n'avons pas eu le temps.

En revanche, nous avons appris à faire du Batik : une impression à la cire sur du tissu. Typique de l'Indonésie, mais comment vous dire que j'étais NULLE vraiment nulle, ça coulait de partout et c'était pas beau à voir ahah. En tout cas, c'était hyper intéressant et surtout impressionnant de voir le talent de ces personnes, leur délicatesse et leur minutie.

  



Les monuments historiques :

En réalité Jakarta à une âme, une histoire, une culture.
C'est une ville qui a été colonisée par les Hollandais, elle s'appelait Batavia (oui comme la salade). Le centre ville historique garde donc des vestiges de cette époque et le style colonial hollandais. C'est vraiment, je pense, le quartier que j'ai préféré dans la ville. Plein de charme. Cette grande place,  Fatahillah Square, où tous les enfants font du vélo. Vous pouvez louer des vélos colorés, avec le chapeau qui va avec, évidemment, juste trop cute.



      



Nous avons aussi visité le monument national : signe de l'indépendance de l'Indonésie en 1949.
C'est un lieu plein d'histoire, où les élèves viennent travailler, où juste se poser. Ca compte énormément pour eux et la vue sur la ville est incroyable.



La Mosquée Istisqlal : la plus grande mosquée d'Asie du Sud Est, qui se trouve juste en face de la Cathédrale Sainte Marie de Jakarta. C'est le côté que j'aime en Asie, les religions qui se mélangent à la perfection. Tout le monde s'entend bien et respecte l'autre.
La Mosquée était impressionnante, je pense que je n'ai jamais vu une mosquée aussi grande. Certes, elle est brute, tout en béton, complètement différente de celle d'Abu Dhabi pour laquelle nous avions eu un gros de coup de coeur, mais gigantesque. La visite est gratuite, évidemment il faut se couvrir un minimum (jambes et bras) mais pas besoin de se couvrir la tête comme à Abu Dhabi.
Nous n'avons pas pu visiter la Cathédrale car il y avait une messe à ce moment là, mais d'extérieure elle est juste superbe. Son côté gothique mélangé à la culture indonésienne.

Ce contraste architectural et religieux, avec une mosquée et une cathédrale en face l'une de l'autre, réchauffe le coeur. C'est vraiment beau à voir.

      


      




Pulau Macan :



(photo par Marion @TheLadyJersey)


Parlons peu parlons bien. Après vous avoir parlé de la ville, parlons de la nature.
L'Indonésie compte plus de 10k d'iles, pas toutes habitables bien entendu, mais l'archipel indonésien est tout de même impressionnant.
Nous avons eu la chance de pouvoir découvrir l'une d'entre elle : Pulau Macan.
A 2h de bateaux de Jakarta et dans l'archipel des Milles Iles, bienvenue sur un petit coin de paradis sans réseau, coupé du monde.






      





NOUS SANS RESEAU?? La panique au début mais ressourcées à la fin.
Nous arrivons sur une ile, dont on peut faire le tour en 5min à pied, et encore je dirais même 3min. L'eau autour était transparente, bleu turquoise, on y voyait les poissons nagés avec leurs petites rayures noires et blanches.
L'ile est en fait un resort éco responsable, avec quelques chambres dans des petites maisons en bois flottant, toutes faites à la main. Quand je dis un resort, c'est juste qu'on peu y dormir, il doit y avoir max 11 chambres je crois. Les personnes qui s'occupent de cet endroit font à manger pour tout le monde et son d'une gentillesse INCROYABLE (l'amouuuuuuur), il n'y a pas d'eau chaude (en même temps pas besoin sous 35 degrés), l'électricité est sur générateur car elle arrive grace aux panneaux solaires, c'est donc coupé parfois la nuit ou dans la journée. Nous sommes donc coupées du monde pendant presque 48h, dans une chambre ouverte, vue sur la mer, à n'entendre que les oiseaux, les poissons sautés, même l'eau est silencieuse. En face, des iles abandonnées, vous savez le petit ilot ou Jack Sparrow cache son rhum dans Pirates des Caraïbes? Bah la même.
Je pense que je n'ai jamais rien vu d'aussi beau, d'aussi ressourçant. On attend le coucher de soleil et là, on en prend plein les yeux.



Pour finir ce séjour en beauté, nous avons pu découvrir le Java Jazz Festival. Un des plus grands festivals de Jazz au monde. 
C'état incroyable d'être à l'autre bout du monde dans un festival de musique. Personnellement j'adore les festivals. J'adore la musique et j'aime voir que les gens sont heureux de tous se retrouver au même endroit pour la même passion. C'est un moment de partage, où les gens oublient tous les problèmes et où la bonne humeur se ressent je trouve. 
Enfin bon, juste fou d'être là bas. La déco était juste ahurissante : des lumières de partout, des stands Kit Kit incroyables, de la bouffe pour tous les gouts, des karaokés, des bars... on a adoré! 




 





Conclusion : 


Personnellement j'ai aimé l'Indonésie, la culture, le contraste entre les buildings des grandes villes économiques mais avec la verdure typique de l'Asie.

Le dimanche, c'était le Jakarta sans voitures dans le quartier où on dormait, de 6h à 11h, et vous pouvez retrouver plein de stands de personnes comme vous et moi, qui vendent de tout.
Même si Jakarta est une ville économique et moderne, la population n'a pas d'argent (en tout cas en majorité). C'est très dur de voir tous ces enfants qui courent vers vous pour vous demander un peu de monnaie, parce qu'ils ont faim, parce qu'ils sont pieds nus eux.. C'est un contraste assez spécial je trouve.
Ce qui était le plus touchant, c'est de voir à quel point les enfants sont curieux de nous voir, ils vouaient tous faire des photos avec nous, franchement j'ai jamais vu des enfants aussi mignons!


Je n'ai pas eu de coup de coeur pour Jakarta, mais par contre un énorme coup de coeur pour l'ile de Pulau Macan. C'était un moment merveilleux, les gens sont d'une gentillesse folle. On s'est dit au revoir pendant 10min en levant les bras, les larmes aux yeux tellement il y avait de l'amour sur ce petit bout de terre.
Il y a tellement d'iles à faire je pense en Indonésie, rien que pour s'éloigner un peu de la ville et de la pollution.

J'espère qu'on se reverra bientot l'Indonésie!




Liste des restaurants :
- Bunga rampai
- Pelataran Menteng
- Café Batavia (gros coup de coeur pour ce restaurant avec des cadres partout, un coin fumeur en bas avec une scène pour jouer de la musique. On replonge dans les années 50 un peu)

      

- Tugu Kuntskring Paleis (on apporte les plats en dansant et on te fait danser, génial)
























VOUS AIMEREZ, PEÛT ÊTRE, OU PAS

0 commentaires

Retrouvez moi sur Facebook

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *


Subscribe