La Thaïlande : mon plus beau voyage

4/12/2019

Photo : Jonathan Bertin
Ça faisait plusieurs semaines qu'on parlait d'un voyage avec Marion et Jonathan.
Au départ, on devait partir à l'Ile Maurice, pour les plages paradisiaques, le soleil, les palmiers... les vols étaient beaucoup trop chers et difficile de trouver quelque chose de sympa où loger qui ne soit pas hors de prix. 

Deux semaines avant le départ, on regardait par hasard les voyages sur des sites avec Marion, et on est tombées sur des images de la Thailande juste incroyables. 
Un petit message plus tard pour savoir si tout le monde était ok : ON PART DONC EN THAILANDE.

Pas de temps à perdre, on trouve des billets aller-retour pour environ 600€ chacun.
Il faut ensuite trouver les logements et surtout savoir où on va aller en Thailande. 
On se met vite d'accord sur : Phuket - Bangkok - Chiang Mai, pour faire quelques endroits différents, du sud au nord, de ce pays qui à l'air juste dingue.

On a réussi a avoir quasiment que des hôtels en partenariat en échange de photos exceptés les deux premières nuits où on a pris un Air b'n'b. 
La Thaïlande grouille d'hôtels plus beaux les uns que les autres, il suffit juste d'aller sur instagram pour découvrir des petites pépites. On a donc tenté au dernier moment et ça a fonctionné.
Et pour être honnête ça nous a permis de réduire un peu le coup du voyage. 

C'est décidé, le 5 décembre, départ pour la Thaïlande.

(Je vous mettrais toutes les informations sur les dépenses à la fin de l'article)


PARIS - PHUKET

Départ à 21h30 de Charles de Gaulle, avec environ 14h de vol, et une escale à Doha. 
On a trouvé nos billets sur Quatar Airways, et rien à dire sur les vols c'était plutôt agréable (bien qu'un peu long pour moi qui n'ai pas énormément voyagé dans ma vie). 

On commence donc par Phuket du 6 au 10 décembre


Arrivés à l'aéroport de Phuket le 6 vers 18h30 heure locale, il me semble, ce fut un gros choc thermique. On arrive en plein orage, et encore ça ça va, mais passer de 8 à 30 degrés d'un coup avec une humidité de malade c'était pas si simple. 

On commande donc un taxi pour nous rendre à notre Air b'n'b qui se trouve dans le "quartier" de Kamala : Trees Residence Kamala ; situé à environ 40min de l'aéroport. 
Nous avions choisi un appartement avec cuisine, salon, terrasse et deux chambres, pour environ 62€ par personne pour deux nuits. Vraiment pas excessif, bien que le logement soit un petit peu éloigné. Mais j'ai envie de vous dire que de toute façon c'est tellement grand que forcément on ne peut rien faire à pied, alors 15 ou 30 min de taxi (ou de TukTuk) ça ne change pas grand chose. 

Evidemment nous n'avions rien à manger, alors nous sommes descendus dans les petites rues (qui n'étaient clairement pas passantes et vides), pour essayer de trouver un petit truc à manger. Sous la pluie bien sûr. Rien n'était ouvert excepté un tout petit bar restaurant avec des bancs, hyper roots où évidemment on a mangé du local : des French fries. Oui, bah on avait envie de frites *oups

Lendemain matin, debout vers 7h. Au programme : 

- Big Buddha
- Ao Chalong Pier
- Sunset Patong Beach 

Le big Buddha : statue blanche de Buddha d'environ 45m de haut, avec des détails et une vue sur Phuket juste folle. Si vous allez à Phuket, je pense que c'est vraiment à voir, bien que ça n'ait pas l'air complètement fini.




On a décidé ensuite de redescendre vers la ville à pied. Une bonne heure et demie de marche.
Mauvaise idée : tout d'abord parce qu'il faisait très chaud et qu'on avait pas d'eau. Et s'hydrater dans un pays chaud et humide c'est vraiment le plus important, vous pouvez très vite tourner de l'oeil.
Evidemment j'avais mis des chaussures neuves, donc qui dit chaussures neuves dit ampoules (bravo Laulau). On était en sueur! Je pense que je n'avais jamais autant transpiré de toute ma vie.

Petit aparté : sur le chemin, vous pouvez croiser des éléphants.. mais des éléphants attachés, où les gens montent sur leurs dos, et font des photos avec.. enfin rien de bien beau à voir malheureusement, je vous conseille de passer votre chemin.

Et là arrivés en bas, le drame, Jonathan se fait renverser par un scooter, par l'arrière.. Des touristes russes qui ont perdu le contrôle du scoot. C'était un peu la panique. Jonathan ouvert qui saignait et Marion qui n'était pas bien à la vue du sang. Rien de très grave au final, juste il faut quand même faire attention aux infections là bas (et à la circulation). Heureusement c'est arrivé devant un petit restau en bord de route et les gérants, plus qu'adorables, nous ont donné tout ce qu'il fallait pour soigner Jonathan et désinfecter sa plaie. Vraiment plus de peur que de mal, mais bon c'est un peu ça l'aventure.

Suite à ce petit désagrément nous avons continué à marcher en direction de Ao Chalong Pier, une jolie jetée qui était à quelques kilomètres plus loin.
Entre temps, pour reprendre des forces après toutes ces émotions nous avons mangé dans un café : le Pier 42. Franchement j'ai trouvé ça assez bon, mais c'est pas le lieu le plus fou non plus. Après je ne suis clairement pas du genre à chipoter, tant que je mange.

          


          


On finit la journée à Patong Beach. Un des quartier les plus connus de Phuket il me semble.
Très honnêtement j'ai trouvé ça très touristique et très sale. Il n'y a que des bars très bling bling, ça sent le sex à plein nez, un peu comme notre Pigalle à nous et c'est pas du tout le genre d'endroit que j'apprécie. A part peut être pour un enterrement de vie de jeune fille et encore !

Sur la plage, on attend le Sunset (passion Sunset vous connaissez) en sirotant une petite bière.
C'est à ce moment la qu'un jeune garçon est passé pour nous vendre des petits colliers de fleurs fait en plastique. Il nous a eu par son humour, et au jeu du pouce.

Petit retour en Tuk Tuk style boite de night.
On pouvait se connecter ne Bluetooth je vous raconte pas c'était très drôle.




Lendemain matin, c'est l'heure de visiter un nouveau temple : WAT CHALONG.
Un site composé de plusieurs temples bouddhistes, tous plus beaux les uns que les autres. L'architecture est incroyable, colorée, mais surtout dorée à souhait. Personnellement j'ai trouvé ça très très beau.

          


          


              


Suite de la journée, on prend le taxi direction notre nouvel hôtel : la Villa Zolitude (article sur l'hôtel à retrouver sur le blog de Marion).
Toujours à Phuket mais dans la région de Chalong, bienvenue dans une villa de rêve.
Je pense que je n'avais jamais dormi dans un endroit aussi beau que celui ci. On était vraiment bien avec notre terrasse et notre petite piscine. Se baigner le matin quand il fait très chaud, c'est parfait pour bien commencer la journée.
Mais bon, on est là pour continuer la visite, et surtout on est excités à l'idée d'en voir encore plus.

Photo : Jonathan Bertin

Après s'être installés, nous sommes partis en taxi en direction de Yanui Beach. On voulait une jolie plage, pas trop touristique pour profiter d'un joli coucher de soleil. Et loupé, bien que la plage soit beaucoup moins touristique que Patong Beach, et surtout dans un endroit complément perdu, il y avait quand même pas mal de monde (des français, beaucoup de français ahah). Mais le sunset en valait vraiment le coup! Jonathan a fait pété le drone.

          

Première nuit à la Villa, je m'endors comme un bébé. A 6h, le sunrise tout violet me réveille tendrement (comme du chocolat Milka). Non en vrai c'était fou, j'ai passé un bon quart d'heure à regarder dehors, couchée dans le lit avant de me rendormir jusqu'à... 12h evidemment ^^


La journée du lendemain était consacrée aux photos pour la Villa Zolitude et la retouche.
Piscine, chill, food, musique. Une vraie journée de vacances.

Photo : Jonathan Bertin 

Demain on s'envole direction Bangkok.


Bangkok : du 10 au 12 décembre

Alors Bangkok. Que dire. On s'est dit que c'était une capitale donc qu'il fallait absolument la faire, mais on va pas vous mentir, on était tous les trois un peu dubitatifs. On appréhendait.
Puis clairement après avoir vu Very Bad Trip les gars, j'avais peur.

Un avion. 1h30 plus tard. On est à Bangkok.
Petit taxi pour aller jusqu'à notre hôtel Le Marriott Surawongse (article ici sur l'hôtel), et déjà la circulation c'est un SKETCH! Ca grouille de partout: voitures, scooters, TukTuk, camion, bus.. tu te demandes comment ils font pour pas se rentrer dedans, vraiment. Folie furieuse.

          


          

On n'avait pas tout organisé, on voulait aussi se laisser un peu guider par ce qu'on pouvait découvrir.
On part donc comme ça, se balader dans la ville en fin de journée.
Je ne pourrais pas vous dire exactement où on est allé ce soir là, on s'est juste perdus dans les rues autour de l'hôtel, pour découvrir la vie.
On avait faim et on est tombés sur un petit café très sympa et très bon : The Coffee Club.
Puis un petit verre sur le roof top de l'hôtel qui offre une vue de dingue sur Bangkok la nuit.

Alors si vous ne supportez pas les mauvaises odeurs et la pollution, Bangkok sera très dur à vivre pour vous. C'est pollué à souhait, on se sent vite très sale. Les poubelles grouillent sur les trottoirs, et vous retrouvez ce côté typique des pays d'Asie : les petits stands de food en bord de route.


C'est une ville qui mélange la modernité de part ses grattes-ciel, sa pointe concernant la technologie, et le côté typique de la Thailande avec les temples qui grouillent de partout. Il faut savoir que Bangkok compte plus de 400 temples, il faudrait des mois pour tous les découvrir.

Le lendemain, on voulait faire le Wat Arun et le Wat Pho. Sur la route, nous sommes tombés sur un ancien professeur thaïlandais, qui parlait un peu français mais surtout anglais et qui nous a conseillé de faire plein de choses différentes, il était encore plus excité que nous. Il arrête un Tuk Tuk et dit au mec de nous emmener sur le fleuve Chao Praya. Ok, bah let's go, allons y les amis.


Ce Tuk Tuk était juste génial, le mec conduisait comme dans un jeu video, genre Mario Kart, dérapage dans des passages secrets. On en pouvait plus de rire avec Marion.

On se retrouve à un embarquement, pour prendre un beau typique du fleuve : un khlong.
On vous demande environ 3000THB par tête, mais vous savez que c'est un pays de négociation, on a donné tout ce qu'on avait sur nous, c'est a dire 2400THB et au final ils ont dit oui directement.


Après une heure sur le fleuve, on a débarqué au Palais Royal, qui est un grand temple de Bangkok. malheureusement on était tous les trois en short et un homme dans un Tuk Tuk nous a dit qu'on ne rentrerait pas. Encore une ruse, au final on aurait juste pu acheter un petit châle pour se couvrir un peu mais on s'est fait embarquer pour un tour dans Bangkok en Tuk Tuk, pour clairement rien du tout!

Au programme :
- un petit temple caché dans une ruelle don je ne me rappelle pas le nom.
Je me souviens juste qu'avec Jonathan, on discutait avec un monsieur qui parlait très bien français. On a parlé politique française, vie de famille et textile. C'était très sympa!
- le Wat Indra Viharn, qui représente une grande statue en or de Bouddha
- Wat Paket, qui est une sorte de mini coline avec une cloche dorée à son sommet. Très belle vue sur Bangkok.

          


         

Crevés par cette journée, franchement c'est une ville éreintante. La chaleur, la pollution, le bruit, ça fatigue énormément.
Mais le soir, Jonathan avait reçu un petit message d'un mec, Calvin, un jeune français qui vit à Bangkok depuis plusieurs mois et qui adore son travail. Il lui a proposé de découvrir un roof top pour le sunset. Avec Marion on se sentait pas d'escalader, déjà parce que de base c'était interdit et surtout que le vide du 30eme étage il me semble, no way.
On a donc attendu les garçons photographes et passionnés, avant d'aller diner tous les quatre.


Bon, déjà notre dernier jour ici, et on ne voulait pas partir sans avoir fait le Wat Arun et le Wat Pho.
Comme le Wat Arun était fermé (on était si tristes), on a fait le Wat Pho, qui est de loin le temple le plus incroyable que j'ai pu voir. Vraiment énorme coup de coeur pour cet endroit, bien que ce soit très touristique, tout est à voir : du Bouddha couché en or de plus de 40m de long à toute l'architecture des autres colonnes et temples autour. Une merveille. On y est restés assez longtemps, avant d'aller faire un tour à Chinatown.

         


         



Cet endroit est blindé de monde, ça vend dans tous les sens, de TOUT, quand je dis de TOUT, c'est vraiment TOUT. Bon ça sent le plastique à plein nez, et si vous êtes claustrophobe, c'est pas pour vous, mais sinon c'est cool à voir même si on y reste pas longtemps.

Deux jours c'est vraiment très court pur Bangkok, on aurait vraiment aimé rester plus longtemps.
Finalement, nous les trois petits français, plus que septiques à l'idée de découvrir Bangkok, on a tous les trois adoré. Vraiment c'est une ville où il y a mille choses a faire, ça bouge, ça vit, c'est top.

Ce soir là, on allait vivre une expérience plus qu'incroyable, une expérience inoubliable. 
Prendre un train couchette Thai, pendant 14h, direction : Chiang Mai.



Du 13 au 15 décembre : Chiang Mai

Installés dans le train le 12 au soir, on rencontre un français très sympa qui était dans notre carré de couchette. Le mec avait déjà fait ça, et nous avait dit que ça allait être épique.
En effet, déjà le train était vieux (mais moi j'adore ça) avec des rideaux verts fluo pour dormir.
Pour fumer, il fallait aller aux toilettes, elles étaient horribles, franchement personne n'aurait voulu faire pipi dans ses toilettes, et il y avait des barreaux aux fenêtres. Vraiment très drôle ce moment clope avec Marion. Enfin bon, c'est très bruyant, et clairement, on ne peut pas vraiment dormir, encore moins quand les gens autour ronflent et vomissent. On te reveille à 5h30 pour replier ton siège, que tu sois prêt ou non c'est comme ça.
Quand je vous dis que c'était épique, c'est que c'est vrai. Mais qu'est ce qu'on a rit et au final ça passe assez vite. Au retour, le train était beaucoup plus moderne, sans fenêtres ouvertes, on a vraiment préféré l'aller.

Le plus sympa, c'est de s'endormir en ville et se réveiller au milieu de la verdure, dans un paysage totalement différent! Au niveau du wagon buvette, les fenêtres étaient ouvertes, et ce plaisir de découvrir cette région, regarder le train avancer sur cette seule ligne de rails, c'était un bonheur.

Photo : Jonathan Bertin

Fraichement arrivés à Chiang mai, on paie un Tuk Tuk pour qu'il nous emmène à notre hôtel qui était à plus d'une heure de route perdu dans la jungle du nord : Le Panviman (article à retrouver ici).
Clairement on était exténués... après avoir tout enchainé la première semaine, et ne pas avoir dormi comme il fallait dans ce train, on s'est écroulé à l'hôtel de 11h30 à 16h30. Des larves je vous jure, pas un pour rattraper l'autre. En plus il pleuvait, donc hein, comme un petit dimanche à la maison.
Avec Jonathan, on a été réveillés par un cri d'oiseau bizarre, qui en fait était un perroquet.

Ensuite, les jours qui ont suivi n'ont été que du chill. Le domaine était gigantesque. Il y avait plusieurs piscines , des grottes pour faire du yoga, un spa, un étang, vraiment tout ce qu'il faut pour se reposer. Au final, comme on était très loin du centre de Chiang Mai, on a pas bougé, d'un coté on le regrette un peu mais de l'autre, on avait vraiment besoin de reprendre des forces pour les 4 derniers jours à Phuket.

          


          


Retour à Phuket : du 16 au 20 décembre

14h de train entre le 15 et le 16 et on enchaine sur un vol Bangkok-Phuket.
Bienvenue de nouveau à Phuket les copains.
Derniers jours du séjour, on était déjà hyper nostalgiques. Le temps passe beaucoup trop vite quand on adore ce qu'on fait et ce qu'on voit.
Mais en quatre jours, on a encore le temps de découvrir un peu.

Pour ces derniers jours, on dormait à l'Ikon Hotel, un hôtel hyper moderne (lien de l'article ici), plutôt bien situé : dans le quartier de Karon, à 10min à pied de la plage.
Plutôt cool, car facile d'aller mangé un petit morceau en 5 min, on trouvait un restau, des boutiques, et des 7Eleven pour faire des petites courses.

C'est sans doute à Phuket que j'ai vu une des plus belles plages de ma vie : la Freedom Beach.
Plage peu connue, car peu accessible. Il faut emprunter une route pleine de cailloux et passer en dessous une barrière pour y accéder. Si des gens vous demandent de payer, refusez! C'est normalement gratuit, il faut juste essayer de passer à un moment où il y a personne. La pente était très raide et encore on appréhendait la remontée surtout.
Mais tout ça valait vraiment le coup. Plage de sable fin, eau turquoise, pas grand monde. Pas de bars ou restaurants à gogo. De la nature à t'en piquer les yeux.
On s'est baignés. On a vu un sunset juste MERVEILLEUX. Un moment chill entre potes, c'était vraiment trop cool (il manquait juste la bière, mais elle nous attendait à l'hôtel).

Photo : Jonathan Bertin

          


          

Lendemain, jour un peu stressant. C'est le jour du tatouage avec Marion. Enfin, moi j'en ai fait deux.
On est allé chez un vrai tatoueur trouvé sur instagram Golden Needle Tattoo. J'avais vraiment peur de  faire celui entre les seins, franchement j'étais pas bien, j'avais envie de vomir.
Marion est passé la première et a eu un peu mal, a mon tour... et j'ai bien senti !!
Au final, le petit à la cheville m'a plus piqué que celui entre les seins. Au bout de 10min les deux tattoos étaient faits, let's go visiter Phuket Old Town.

Et encore coup de coeur pour le vieux Phuket, ses immeubles colorés, son architecture au style sino-portugais. C'est vraiment le quartier historique de la ville, et je vous conseille de le visiter c'est à voir à Phuket.

          


          


          

C'est l'heure de vous raconter notre dernier jour en Thailande, de loin le jour où on a appris le plus de choses et surtout qui nous a, je pense, tous beaucoup touché.
Départ à 6h30, aujourd'hui c'est excursion dans la baie de Phang Nga et les iles de Krabi, très connue et surtout très touristique malheureusement. Par chance, on a fait un chemin moins touristique, grâce à une demoiselle juste adorable qui a contacté Jonathan sur instagram et qui bossait pour une boite qui s'occupe des excursions (@petits_pieds_on_a_trip sur instagram / Aurélie il me semble, j'ai un petit trou de mémoire).
On a pu voir Kian Bay, appelé aussi Big C car la plage est en forme de C. Très cool de se stopper sur une plage perdue, sans personne. Nous étions que 15 environ sur le bateau.
Nous sommes ensuite passé par Koh Kudu, appelé aussi la mini James Bond Island, car le rocher au milieu ressemble beaucoup à la James Bond Island, très connue et très touristique. Nous sommes d'ailleurs passé autour mais aucun intérêt vu le monde, tout comme Hong Island qui est vraiment touristique.

          

Le plus intéressant dans cette excursion c'était :

 - Manger local à Koh Yaonoi. c'était très bon et nous avons été merveilleusement bien accueillis.


- Koh Panyee : de loin l'endroit le plus beau de cette baie, non pas par son esthétique mais par son histoire et ses habitants.

          


          


          

Koh Panyee est un village construit sur pilotis, et 100% musulman. Ils viennent de la pêche et du tourisme. Beaucoup de perles sont vendues à cet endroit aux touristes qui y passent.
C'est un village très vétuste. les gens vivent avec rien, mais sont souriants, ils s'entraident, et sont d'une gentillesse incroyable.
On se demande même comment les maisons font pour tenir tellement l'eau ronge les pilotis.

Ce qui m'a le plus touché dans ce village, c'est son école. Ces enfants qui apprennent à même le sol, avec une simple feuille et un stylo. Pas de chaise, pas de bureau. Mais toujours ce sourire aux lèvres. Le bonheur d'être avec d'autres personnes, cette chance d'apprendre. On se rend encore plus compte de la chance qu'on a, nous, face à tout ça, et que le matériel n'est rien d'autre qu'un plus.
C'était beau, très beau à voir.

           


Voilà comment s'est terminé notre voyage en Thaïlande : en beauté.




Pourquoi je vous conseille d'aller en Thailande : 
Tout d'abord pour la gentillesse des gens. Franchement, tout le monde s'entraide c'est quand même assez rare de nos jours.
Egalement, parce que culturellement parlant il y a énormément de choses à voir. Je vous conseille de partir entre 2 et 3 semaines si vraiment vous voulez en profiter car on ne peut rien faire à pied.
Ce qui m'a également touché : toutes les religions se tolèrent et vivent ensemble sans problème (on fait bien d'en prendre de la graine).
Bref, j'ai adoré. c'est dépaysant, beau, touchant.


J'espère que ce petit récit vous aura plus.
Je vous mets toutes les infos pratiques, pour les prix, à la suite.

Merci a mes deux acolytes pour ce voyage juste parfait. 


INFOS PRATIQUES : 

- Billets d'avion aller retour Paris-Phuket : 625€ (par pers)
- Airbnb pour deux nuits : 62€ (par pers)
- Vols internes Phuket-Bangkok : environ 50€ aller et 50€ retour
- train Bangkok-Chiang Mai : environ 40€ aller 40€ retour
- les taxis : c'est environ 1200THB (30€) l'heure, mais vous pouvez toujours négocier.
Les TUK TUK sont parfois plus chers et parfois moins chers.
Vraiment tout se discute.
- pour la bouffe, ça ne coute vraiment rien du tout
- nos hôtels étaient des partenariats.

Au total, avec nos dépenses à côté et le déplacement. On a du s'en tirer pour environ 1500€ chacun pour deux semaines. Sachant qu'on a pas payé les hôtels exceptés les deux nuits en Airbnb.
Il faut aussi savoir qu'on s'y est pris à la dernière minute, donc si on s'y prend à l'avance les vols peuvent être beaucoup moins chers. Si vous êtes à l'aise en scooter ou si vous avez le permis, vous pouvez aussi louer un véhicule pour pas grand chose plutôt que payer les taxis ou les tuk tuk.



















VOUS AIMEREZ, PEÛT ÊTRE, OU PAS

0 commentaires

Retrouvez moi sur Facebook

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *


Subscribe